Présentation

Mystix Thrillers devient...

Pensées Critiques !

Mon nouveau blog, aidé par un ami, qui rassemble à présent mes autres passions !

N'hésitez pas à nous rendre visite !

mardi 5 avril 2011

La couleur de la haine de Malorie Blackman


Lu : du 30 déc 2010 au 17 janv 2011

Précisions :
Editions Milan (Macadam)
2006
390 pages
VO: Knife Edge

Synopsis :

Imaginez un monde. Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé.

Noirs et blancs ne se mélangent pas. Jamais. Pourtant, Callie Rose est née. Enfant de l'amour pour Sephy et Callum, ses parents. Enfant de la honte pour le monde entier. Chacun doit alors choisir sons camp et sa couleur. Mais pour certains, cette couleur prend une teinte dangereuse... celle de la haine.

Mon avis :

Ce tome avait tout pour plaire. Après une excellente découverte de Malorie Blackman dans Entre chiens et loups, je me suis dit que ça volait encore très haut, que j'allai être tout autant charmé et touché par cette histoire. Puisque ce sont évidement les mêmes personnages, dans le même monde cruel.

Bah non. Certaines parties m'ont bien plu, en particulier le début, puisque ça commence très bien ! Très intéressant, il nous surprend beaucoup. Mais peu à peu ça se dégrade, et j'ai bel et bien été ennuyé pendant une bonne partie de ma lecture.

D'abord, le procédé de l'alternance n'est plus utilisé pareil. Cela complétait l'histoire en précisant les pensées des deux protagonistes. Ici, les personnages sont moins proches l'un de l'autre et ne se croisent que très rarement. Alors au lieu de changer de point de vue, on est baladé d'un bout à l'autre de la ville.

Les déboires de Sephy avec sa fille ne m'ont pas touché. Bien trop pathétiques. Seuls les chapitres de Judd tiennent en haleine, et donnent envie de continuer. Et encore, tout cela est plutôt attendu, tout comme l'histoire de Minerva et son métier de journalisme. Quoique j'ai eu une bonne surprise vers la fin.

Alors peut-être qu'il n'y a plus cette découverte du monde de la romancière, l'univers des Primas et des Nihils. Peut-être que l'intrigue perd de sa puissance de ce fait. Peut-être tout simplement que le premier tome a mis la barre trop haute ?

Toujours est-il que ce tome est bien trop prévisible, et inintéressante. Le tome 1 était absolument parfait. Cette suite semble poussée, même si elle partait d'un bon sentiment et d'une bonne idée.
Déçu !

Ma note : 2/5

3 commentaires:

Mélo a dit…

Le synopsis m'interpelle beaucoup ! Je vais sans doute me pencher sur "chiens et Loups" du coup.

(un ptit mot HS : je voulais te dire que j'ai du mal à lire du blanc sur du noir, ca fait mal à mes ptits yeux. Je ne sais pas si je suis la seule. Ptêtre que c'est la luminosité de mon ordi qu'est trop puissante mais ça flashe quoi ^^)

Mystix a dit…

En fait, j'y réfléchis depuis quelque temps, mais je ne trouve pas le temps de me poser et d'essayer autre chose. A la base je voulais surtout faire qqch de sombre, le blanc m'a aussi aveuglé au début mais je m'y suis habitué (sous entendu: takavnirplusouven nananère :p). Je plaisante mais merci je prends note.. Le problème est que la dernière fois que j'ai changé le décor je n'sais pas ce que j'ai fichu mais j'arrivais plus à revenir comme avant. Bref, je vais m'arrêter là avant de te semer, je pense à tes ptits yeux ! ^^

Au fait, pour revenir sur le sujet, n'hésite pas, j'ai vraiment trouvé le premier tome génial !

Mélo a dit…

Raaaaaah la mauvaise langue ! Je suis là là ^^
Je comprends. C'est toujours compliqué de choisir un habillage pour son blog (et de le mettre en place !)

Facebook